Liste des fers portugais

  • Les fers en cœur sont ovales, avec un large support postérieur passant sous les talons et sous la fourchette. Ils soutiennent la partie postérieure du pied, permettant une diminution de la pression en pince. Leur large appui en fourchette permet également de soulager les talons. Ils sont utilisés pour soulager les fourbures.
  • Les fers couverts, en général moins épais, permettent une meilleure protection du pied. Ils peuvent être élargis dans leur ensemble ou seulement dans une partie (demi-couverts, couverts en pince, en éponge, en branche interne ou externe, etc). Ils protègent la sole et parfois la paroi, et permettent une meilleure répartition des pressions sur le fer. Ils permettent aussi de corriger un défaut de conformation du pied ou une affection unilatérale du pied
  • Les fers dégagés sont plus étroits et légers, ils sont principalement utilisés en course, et peuvent être raînés.
  • Les fers à la florentine présentent une extension incurvée de la pince, et peuvent servir pour traiter un pied-bot.
  • Les fers inversés ou à l’envers ou fers Napoléon ont la pince dirigée vers l’arrière. Ils sont utilisés pour favoriser le déroulement de la foulée.
  • Les fers en M sont des fers en cœur dont on a tronqué entièrement la pince. Ils suppriment encore plus l’appui en pince, tout en soutenant la partie postérieure du pied et en ne comprimant pas la sole. Au lever du pied, le fer dessine un M dont la branche médiane soutient la fourchette. Ils sont utilisés dans le traitement de la fourbure, et soulagent fortement le cheval.
  • Les fers NBS (Natural Balance Shoe) se basent sur la conformation des pieds des chevaux sauvages, et reproduisent les principales caractéristiques morphologiques permettant d’obtenir l’équilibre naturel du pied2.
  • Les fers nourris ou épais ont une épaisseur augmentée soit sur toute la surface (dit à la marchande), soit sur une portion seulement : nourris en pince, en mamelle, en branche interne ou externe). Ces fers s’utilisent pour remédier à des défauts d’aplomb, en créant une élévation d’une partie du pied, ou pour protéger des pieds sensibles.
  • Les fers à oignons s’élargissent en éponge. Ils protègent les talons sensibles, augmentent la surface d’appui en partie postérieure du pied et limitent l’enfoncement des talons dans le sol souple. Ils permettent de soulager des chevaux ayant un syndrome naviculaire modéré, ou tolérant mal l’egg bar shoe.
  • Les fers ovales ou egg-bar shoes soulagent la partie postérieure du pied. Ils peuvent être utilisés dans le traitement du syndrome naviculaire.
  • Les fers pantoufle ou désencasteleurs ont la rive interne plus épaisse que la rive externe, , constituant deux plans inclinés permettant aux talons de glisser et ainsi de s’écarter.
  • Les fers à planche ont les éponges réunies par une barre de métal droite, sans ajusture, et de même épaisseur que le fer, dite planche, permettant un bon appui au niveau de la fourchette, sur au moins la moitié de sa longueur. Ils sont utilisés dans le traitement du symptôme naviculaire.
  • Les fers en plastique type Easywalker (TM) peuvent permettre un meilleur confort et un allègement de la ferrure.
  • Les fers avec rolling facilitent la bascule du pied, avec un départ du pied plus facile et plus rapide en ligne droite. Ils permettent de soulager la région naviculaire et le tendon fléchisseur profond.
  • Les fers schneider ont une planche réunissant les éponges et une seconde, perpendiculaire à la première fixée sur la voûte. Ils sont utilisés dans les fourbures.
  • Les fers à tous pieds sont utilisés comme secours en randonnée. Ils sont articulés en pince et percés de nombreuses étampures, de façon à ne pas devoir transporter un assortiment complet de fers.
  • Les fers à traverse ont une épaisse lame de fer soudée au niveau des éponges. Ils sont moins lourds et moins glissants que les fers à planche, et ne présentent pas d’appui sur la fourchette.
  • Les fers tronqués ont été biseautés ou diminués dans certaines de parties, afin de soustraire à l’appui certaines régions du pied. Ils sont utilisés pour protéger les membres des chevaux qui forgent (touchent l’éponge du fer antérieur avec la pince du postérieur), s’atteignent (se blessent les membres avec leur fer), pour soulager des zones traumatisées, ou pour faciliter la bascule du pied.
  • Les plaques de cuir ou de matière plastique peuvent être interposées entre le fer et le sabot. Elles jouent un rôle de protection de la sole et d’amortissement. Du silicone peut également être injecté sous la plaque pour en renforcer les effets. Ce dispositif peut soulager une bleime ou une fourbure.

Les types de fers sont extrêmement variés, nous verrons les plus courants.