Trouver les origines de son pur-sang Lusitanien

LE CHEVAL LUSITANIEN
Le Lusitanien est le plus vieux cheval de selle de la planète. Sa domestication a commencé il y a quelque 15 000 ans dans le sud-ouest de la péninsule ibérique, dans une région qui s’étend de Cordoue et Cadix, dans l’actuelle Espagne, à Faro et Lisbonne, dans l’actuel Portugal. À l’époque romaine, la partie occidentale de la péninsule était appelée Lusitanie. Des milliers d’années de sélection fonctionnelle pour les styles d’équitation Jineta et Rejoneo nous ont doté d’un patrimoine génétique unique. L’empathie avec le cavalier, une grande agilité et une grande bravoure sont les caractéristiques qui définissent le cheval lusitanien. Le stud-book fermé du Lusitanien ne compte que 13 000 têtes au total – de loin la plus petite des anciennes races de chevaux à sang plein qui ont été préservées jusqu’à nos jours.

Dans son Aeneas Vergilius désigne ces chevaux sur les rives atlantiques de la péninsule comme les « fils du vent ».

C’est un privilège et un luxe d’avoir ces fiers et beaux animaux toujours présents dans toute leur gloire antique, et nos remerciements doivent aller aux générations de cavaliers et d’éleveurs qui ont entretenu et perfectionné ce trésor unique au cours de milliers d’années.

Le haras de La Donaira Lusitano est situé au cœur de la Serrania de Ronda, à la lisière des anciennes terres d’élevage. Il est entouré de vestiges d’établissements néolithiques (Dolmen) et de grottes avec des peintures murales datant de plus de 30 000 ans. Les traces des chevaux lusitaniens préhistoriques se trouvent dans la Cueva de Las Piletas, à 20 minutes de route de La Donaira, qui montre le profil subconvexe d’un cheval.